STAGE DE DEA

Modélisation biogéochimique d'un système lagonaire tropical.


Domaine de recherche: Océanographie biologique et Modélisation.

Candidat: Vincent FAURE

Responsable de stage: PINAZO Christel (COM) et TORRETON Jean-Pascal (IRD-Nouméa)

Sujet de thèse: Modélisation biogéochimique d'un écosystème lagonaire, influence de la boucle microbienne.


Présentation de la proposition:

Depuis 1999 des opérations ont été conduites dans le cadre du chantier Nouvelle-Calédonie du Programme National Environnement Côtier (PNEC) sur le thème de la modélisation biogéochimique du lagon sud-ouest de Nouvelle Calédonie. Le choix s'est progressivement fixé sur un couplage entre un module biogéochimique et le schéma d'advection diffusion du modèle de circulation 3D du lagon et ceci afin d'obtenir une analyse fine du fonctionnement d'un lagon dans les zones sensibles (baies abritées en particulier), au cours d'événements caractéristiques (périodes de crues, coups de vent). Ces approches de modélisation permettent d'obtenir des informations tout à la fois synthétiques, explicatives et prédictives en particulier en ce qui concerne les différents forçages qui contrôlent les cycles biogéochimiques. Le modèle, dans sa structure actuelle, ne prend pas en compte la boucle microbienne dont l'importance majeure dans le fonctionnement des écosystèmes pélagiques tropicaux oligotrophes n'est plus à démontrer. L'objectif principal du travail de DEA consistera donc à analyser les données existantes permettant d'intégrer cette boucle microbienne dans le modèle biogéochimique et de tester l'intérêt de cet ajustement. Compte tenu des échéances l'étude de pertinence sera principalement menée au niveau de la capacité du modèle à reproduire la variabilité à haute fréquence du système pélagique.


Encadrement et organisation du travail :

L'étudiant(e) sera co-dirigé(e) par Christel Pinazo du laboratoire d'Océanographie et de biogéochimie du Centre d'Océanologie de Marseille (COM) Université d'Aix-Marseille II et Jean-Pascal Torréton de l'Unité de Recherche Camélia de l'IRD-Nouméa. Cette collaboration garantit la qualité de l'encadrement de recherche en combinant les compétences nécessaires en modélisation avec une bonne connaissance du fonctionnement biologique d'un système lagonaire tropical. Le travail s'intègre dans le Chantier Nouvelle-Calédonie du PNEC.


Le stage de DEA débutera à Marseille où le candidat se familiarisera durant 1 mois avec l'outil de modélisation. Le candidat se rendra ensuite à Nouméa pour une durée de 2 mois afin d'intégrer la boucle microbienne dans le code numérique et de conduire certains travaux de terrain. La rédaction finale du rapport de stage sera effectuée au COM.